Accueil > Société > Marche de protestation du MODEM contre le chômage : Les manifestants violemment réprimés par la police

Marche de protestation du MODEM contre le chômage : Les manifestants violemment réprimés par la police

La marche pacifique de protestation contre le chômage des jeunes, organisée par le Mouvement des diplômés sans emploi au Mali (MODEM) a été vivement réprimée par la police. C’était, hier mardi 19 juillet, devant l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE).

Aujourd’hui, l’un des problèmes majeurs auxquels font face les jeunes c’est l’accès à un emploi décent. Chaque année, des milliers de jeunes arrivent sur le marché du travail.

Face à la mauvaise gestion des projets financés et leur manque de suivi, face à la négligence des étudiants sortis des grandes écoles de la place et ceux venant de l’étranger par  les structures privées, les jeunes diplômes deviennent de plus en plus vulnérables. N’ayant d’autres moyens que leurs voix, les jeunes du MODEM se sont mobilisés, à travers une marche pacifique pour dénoncer la précarité de leurs conditions de vie.

Pour se faire entendre par les autorités, quelques centaines de manifestants dirigés par le Secrétaire général du MODEM, Ibrahim Mahamane, se sont regroupés devant l’ANPE, point de départ de la marche. Le but de cette marche était de dénoncer, la mauvaise volonté de l’Etat de faire face au problème de l’emploi des jeunes, la mauvaise politique de l’emploi au Mali, le népotisme et le clientélisme autour de la question de l’emploi. Malheureusement cette manifestation a été réprimée dans le sang par la police.

A en croire les manifestants, ils ont été surpris en plein rassemblement par une cinquantaine de policiers munis de matraques et de ceinturons. Au cours de cette descente musclée, Ibrahim a été sérieusement tabassé par une vingtaine de policiers, puis embarqué vers un commissariat de la place. Plusieurs autres marcheurs  ont été blessés.

Selon des protestataires retrouvés sur place, ils ne reculeront pas malgré cette répression et ce n’est qu’un début, car ils vont continuer jusqu’à satisfaction de leurs doléances.

Boubacar TAIPAO , Stagiaire

Publicités
Catégories :Société
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :